Un (double) miracle peut en cacher un autre…

Par où commencer? J’ai volontairement choisi de ne pas partager ici ma vie de maman car ce blog était avant tout pour moi un blog de pma, blog que j’ai ouvert pour qu’il puisse, comme l’ont été tant de blogs pour moi, un témoignage de mes états d’âme, de notre parcours du combattant, puis celui d’un espoir grandissant. Mais avec du recul, je crois que c’était avant tout parce que je craignais de blesser les copines restées à quai, que je me sentais coupable d’être passée de l’autre côté sans elles…. et du coup, bien que j’ai eu envie a de nombreuses reprises d’écrire, je me suis censurée. Rétrospectivement je me dis que c’est dommage, il y a un avant pma mais aussi un après, notamment des sentiments très spécifiques aux infertiles devenues maman. C’est grâce aux copines qui ont continué à écrire que je l’ai compris et je ne vous remercierai jamais assez de ne pas avoir cessé d’écrire comme moi. Alors peut-être que d’autres billets suivront…

Je vais quand même vous donner des nouvelles : nous allons bien. Mes deux miracles grandissent bien, vont avoir 18 mois (déjà!) et nous comblent de bonheur. Leur première année, bercée par plus de nuits blanches que d’heures de sommeil a été très très difficile, c’est un fait : nous avons dormi moins de deux heures par nuit en fractionné pendant quasiment un an. Mais nous en sommes sortis, et quand on dort…. le bonheur grandit de façon exponentielle!

Dès leur naissance il a été évident pour moi que nous retournerions en RT. J’envisageais un transfert entre septembre 2018 et janvier 2019. Les nuits hachées, la réalité de la vie de parents de jumeaux et la complexité d’un suivi sur paris ont eu raison de mon impatience, d’autant que clairement l’homme n’était pas vraiment chaud.

Et puis… est arrivé ce qui est déjà arrivé 11 fois avant nos miracles, malgré un allaitement toujours en place : je suis tombée enceinte. Forcément, après être passé par la case don et avec nos antécédents on ne s’est fait pas trop d’illusions.

Et pourtant… c’était trop tôt (les petits avaient 13 mois quand c’est arrivé), c’était imprévu, c’est paradoxal, miraculeux, inespéré, inattendu… Mais c’est pourtant bien réel : je suis dans mon 5eme mois et j’attends une petite fille… et elle va parfaitement bien. J’ai quelques soucis dus à un placenta praevia qui recouvre intégralement le col, cela fera peut-être l’objet d’un autre billet.

Je tenais à partager ce miracle ici car clairement nous avions fait notre deuil d’une grossesse évolutive et spontanée. J’avais fait le deuil de mes gamètes. Bien sûr ce qu’il nous arrive reste très rare et exceptionnel. Beaucoup de couples ressortent de la pma SANS enfant. Peu de ceux pour qui la pma a marché réussiront à concevoir naturellement ensuite. Et ne parlons pas de ceux qui sont passé par le don de gamète…

J’espère ne blesser personne, j’ai pleinement conscience de la chance incroyable qui nous est offerte, même si j’ai encore du mal à réaliser. Il m’a fallu énormément de temps pour accepter que c’était bien réel : comment pouvais-je être enceinte sans piqûres, sans échographies, sans aide médicale? Sans donneuse? Sans (presque) rien faire? En tout sincérité ça me semblait impossible.

Une chose est sure, cette grossesse spontanée et inattendue me permet de cicatriser doucement une blessure qui était toujours très vive : celle de mon infertilité. Elle me donne la chance incroyable d’enfin faire la paix avec moi même et d’entamer un travail de fond avec une psy.

Quel que soit votre chemin, quelle que soit votre route, si vous saviez à quel point je vous souhaite de trouver cet apaisement et d’être heureux….

Publicités
Publié dans PMA | 188 commentaires

Et vous ?

Et vous ?

https://lewallabysage.wordpress.com/2018/02/02/et-vous/
— À lire sur lewallabysage.wordpress.com/2018/02/02/et-vous/

Une nouvelle blogueuse à découvrir….

Publié dans PMA | Laisser un commentaire

Les enfants du don, comment leur en parler ? — Association de patients de l’AMP et de personnes infertiles.

Le plus simplement du monde, c’est en résumé ce que décrit Christophe Masle dans la dernière lettre des Cecos. Les parents qui pensent se tourner vers un don de gamètes pour essayer d’avoir des enfants, s’interrogent tous sur ce que va en penser l’enfant. Tous s’interrogent, s’inquiètent de ce que ce mode de conception peut […]

via Les enfants du don, comment leur en parler ? — Association de patients de l’AMP et de personnes infertiles.

Publié dans PMA | 1 commentaire

Des lectures concernant le don de gamètes — Association de patients de l’AMP et de personnes infertiles.

Dans le cadre du mois de sensibilisation sur le don de gamètes, nous vous rappelons quelques lectures pour les grands et les petits : Témoignages d’adultes nés grâce à un don de spermatozoïdes « Né de spermatozoïde inconnu… » 10 février 2010 de Arthur Kermalvezen,‎ Blandine de Dinechin,‎ Serge Tisseron (Préface) « Mes origines : Une affaire d’état » […]

via Des lectures concernant le don de gamètes — Association de patients de l’AMP et de personnes infertiles.

Publié dans PMA | 8 commentaires

Parce que l’on n’oublie pas…

https://youtu.be/vLtzzi3KbVk

Encore aujourd’hui cette chanson de Brigitte me serre le coeur et inonde mes joues de larmes. Parce que c’est injuste, parce que c’est cruel, parce que personne ne devrait vivre ça. Parce que j’ai tellement de chance…
Je voulais juste vous dire que je pense fort a vous…

À toi qui attend toujours, à toi qui n’a plus la chance de pouvoir espérer, à toi qui vient juste de monter dans le train ou toi qui est enfin devenue maman… Toi qui n’y crois plus, toi qui hurle en silence dans les couloirs vides de ton coeur….

L’infertilite est une gangraine invisible, elle grignote doucement mais sûrement ce que nous sommes au plus profond de nous, nos espoirs les plus courageux et notre âme d’enfant. 

J’ai envie de vous dire de vous accrocher tant que vous en avez la force,alors que j’ai moi même sombre dans le désespoir, de croire en vous, même si je ne reconnaissais plus celle que je voyais dans le miroir et d’avoir foi en la vie, meme si la mienne était devenue invivable.

Je pensais, j’étais convaincue que j’allais me perdre dans le noir, que j’allais me noyer dans mes larmes. Je vous souhaite de tout coeur, quel que soit votre chemin, de tutoyer les nuages comme moi aujourd’hui…

Publié dans PMA | 50 commentaires

https://lalignerosedotcom.wordpress.com/2017/02/26/partage-depuis-wordpress-2/

Publié dans PMA | Laisser un commentaire