Ce 9 novembre…

Il y avait… Un ciel bleu sans nuage et un soleil brillant

Des cyclamens, des fushias et des pétales de roses

De l’amour, des larmes et du chagrin

Brel, Dassin et Duteil

Une magnifique photo de toi qui souriait

Papi qui t’attendait

Et ton jardin, magnifiquement fleuri jusqu’à ton dernier souffle, ce 3 novembre où tu t’es envolée.

Plus qu’une mamie, tu étais ma maman. Et qu’il est douloureux de réaliser toutes ces choses que j’aurais aimé encore faire avec toi

Qu’il est douloureux de penser à t’appeler et me souvenir que ça n’est plus possible

Qu’il est douloureux et beau de tous nous voir autant souffrir alors que tu étais au crépuscule de ta vie et que tu rêvais rejoindre ton amour de jeunesse rencontré il y a 71 ans

Être le fruit d’un coup de foudre… et ne jamais avoir manqué d’amour.

Trouver nos cartes postales, nos dessins, soigneusement conservés, tout comme ton armoire à albums photos.

Voir Ma tante glisser nos numéros de téléphone, soigneusement écrits avec ta belle écriture, ainsi qu’une photo de vous avec vos enfants tout près de ton cœur.

Orner ta dépouille des fleurs de ton jardin avec soin et chagrin.

Demander timidement si les petits enfants et les arrières petits enfants pouvaient quitter les cadres qui ornaient ton buffet pour rejoindre ton cœur et le faire avec douceur une dernière fois.

Te dire un dernier adieu avant que ton visage ne disparaisse pour toujours et me rappeler ta douleur quand c’était celui de papi il y a un an.

Te voir quitter ta maison par la baie vitrée, comme papi un an plus tôt.

Lire des textes écrits avec nos tripes la voix étranglée par la douleur.

Jeter des fushias et des pétales de roses dans votre dernière demeure avant qu’elle ne soit sellée pour toujours

Se rappeler que même si la maladie a été foudroyante, cela faisait un an que tu souffrais a en perdre le goût de tout.

Avoir éte à tes côtés et constate que la douleur de la maladie qui t’à rongée n’était rien à côté de celle d’avoir perdu l’amour de ta vie

Constater la douleur de mes enfants, face à mon incommensurable chagrin et comprendre que le leur est tout aussi grand.

Leur promettre de regarder les photos, et de ne surtout pas les jeter.

Réaliser que tu es partout. Comme lui. Et sourire. Le visage rempli de larmes silencieuses.

Aujourd’hui nous t’avons rendu un hommage poignant. Je sais que tu l’aurais aimé.

On ne nous apprend pas à être amputé du cœur. A quoi bon… Cela n’aurait rien changé.

Belle route ma mamie. Comme je suis chanceuse et reconnaissante d’avoir été élevée par une si grande dame.

Cet article a été publié dans Coup de blues, La vie est belle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Ce 9 novembre…

  1. Kalyz dit :

    Des pensées ma Carotte 💜💜💜 ton texte est très émouvant, je ressens beaucoup d’émotion et d’amour à travers tes mots

    Aimé par 1 personne

    • Carotte dit :

      Comme je suis contente de te lire 🥰 merci beaucoup pour tes gentils mots. Et pour tes pensées. Une page se tourne et tout ce que j’espère que ça n’est pas le chapitre entier qui se fermera. Elle a tenu cette famille pendant 65 ans. C’est admirables et nous étions 27 il y a un an. Nous sommes désormais 25, c’est une grosse Racine de l’arbre qui vient de partir. Mais j’y crois fort 😘

      Aimé par 1 personne

  2. Fortuna dit :

    Des mois que je ne m’étais pas connectée à WP et je tombe ce soir sur ton article. C’est un bien joli hommage. J’imagine ton chagrin et je t’embrasse bien fort 🧡.
    PS: Je pense régulièrement à toi, tjrs après toutes ces années (et j’ai tjrs ta pierre dans mon sac à main 😊).

    Aimé par 1 personne

  3. margoublog dit :

    Que d’amour dans ce texte… cette femme a été extraordinaire pour t’avoir fait grandir avec tant d’amour

    Aimé par 1 personne

  4. September dit :

    Je t’embrasse bien fort ma belle et te transmets mes plus douces pensées.
    😘😘😘

    Aimé par 1 personne

  5. Kaymet dit :

    Je suis émue aux larmes par ce magnifique hommage à ta mamie. Nulle doute qu’elle était une femme exceptionnelle, et que tu as de qui tenir ce bel amour que tu transmets si bien à ton tour à tes enfants. Elle a retrouvé ton papi, et tous les deux resteront toujours présents avec vous quoi qu’il arrive.
    ❤ ❤ ❤

    J’aime

  6. chapi chapo dit :

    Je te serre bien fort dans mes bras, même virtuellement. Ils sont réunis et veillent sur vous, ensemble😘

    J’aime

  7. Zabou dit :

    Beaucoup de courage dans cette dure épreuve, c’est tellement difficile de perdre ceux que l’on aime tant. Je t’embrasse bien fort !

    J’aime

  8. Nina dit :

    Quel bel hommage rendu à ta mamie. Ton texte est magnifique. Elle doit être fière de toi où qu’elle soit 😘

    Aimé par 1 personne

Free hugs accepted (et les commentaires aussi ^^)

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s