Notre parcours

Nous nous sommes rencontrés en 2006 et avons échangé notre premier baiser sous les lumières des décorations de Noël de ma jolie ville bien aimée. Je ne vais pas mentir, c’était magique. J’avais avec moi l’homme de ma vie, je le savais. La vie n’est pas un conte de fée, comme tous les couples nous rencontrerons des hauts et des bas avant de nous décider à nous lancer, ensemble, dans la vie. Avec l’insouciance de se dire que pour faire un enfant, il suffit d’être prêts…. 4 ans plus tard, j’arrête la pilule en prétextant que ça peut prendre du temps, autant “désintoxiquer” mon corps du petit bonbon rond que je prends depuis de si longues années. L’ironie de ma naïveté face au tsunami qui n’a a submergé par le suite me fait sourire… Et me manque cruellement, souvent.

Presque 6 ans plus tard (…), me voilà, une trompe en moins, 8 fausses couches et deux grossesses biochimiques à mon actif. Entre mes grossesses naturelles, mes deux Fiv ICSI et deux IMSI, nous avons obtenu 65 embryons (…), pour n’avoir au final, que des bras vides et des coeurs brisés.

Au départ, j’étais un cas « classique » de fausses couches à répétition. Les spécialistes ont cherché des problèmes de nidation, avec le bilan anti fausse couche classique. Après deux FIV ICSI, notre cas a pris une tournure inattendue : nous souffrons d’une infertilité primaire déguisée en infertilité secondaire. Malgré des caryotypes normaux, nos embryons sont d’une qualité très médiocre : forte fragmentation a j2 en ICSI, partiellement corrigée en IMSI puisque notre embryons arrêtent leur développement ou se fragmentent a partir de J3. Aucun blasto en 4 FIV donc… Le problème de nidation, dit mécanique, se transforme en problème génétique rare, méconnu et a priori incurable.

FIV 1 : 100 ui de puregon, déclenchement déca 01, 15 ovocytes ponctionnés, 13 micro injectés, 13 embryons, seuls deux embryons à J2 sont faiblement fragmentés. Transfert mais grossesse biochimique, aucune congélation possible sur les 11 embryons restants.

FIV 2 : 100ui à 125 ui de puregon, déclenchement ovitrelle, 19 ovocytes ponctionnés, 18 micro injectés, 16 embryons, seuls deux embryons à J2 sont faiblement fragmentés : copier coller de la FIV 1. Transfert de trois embryons mais grossesse biochimique, aucune congélation possible sur les 13 embryons restants.

La recherche en France est « brimée ». Une biopsie de mes ovocytes, des caryotypes sur nos embryons vivants, pourraient nous permettre de comprendre pourquoi (et après toutes ces années de larmes et de douleur, la réponse à cette question est cruciale pour accompagner notre deuil ou avancer avec le don). Oui mais voilà, en France, c’est interdit. Seul Poissy a le feu vert pour contourner les règles et réaliser des biopsies sur le premier globule polaire (c’est mieux que rien). Je n’ai pu en subir qu’une sur la FIV 4 (laser en panne pour la troisième!) seuls 10 ovocytes obtenus sur les 15 ont été analysés et la moitié a été jugée anormale. Ce taux de « casse » semble normal compte tenu de mon âge… Nouvelle impasse donc…

http://diagnostic-preimplantatoire.blogspot.fr/2011/01/la-biopsie-des-globules-polaires.html

Le PGD (preimplantation genetic diagnosis), cousin germain du DPI (diagnostic pré implantatoire) est interdit en France lorsque les caryotypes des couples sont normaux. Un tel examen à l’étranger coute aux alentours de 14 k€ et détermine si les embryons sont chromosomiquement viables ou non ; en aucun cas le PGD ne permet d’identifier la gamète responsable et donc d’orienter le couple vers un don d’ovocyte ou de sperme.

Changement de Pma et changement de technique. Notre 3ème FIV, première IMSI résultat d’un msome pas terrible nous aura permis de vitrifier deux j2, d’en transférer deux très beaux et d’en pousser 5 très prometteurs. Les 5 sprinters n’ont pas donné de blasto, et le transfert frais et le tev aucun miracle…

La FIV 4 a été cauchemardesque, de la ponction a l’HSO, en passant par une progestérone trop haute et des symptômes trompeurs. Elle se sera révélée négative, avec trois petits flocons (j2) vitrifiés. A ce jour nous ne savons pas si nous irons les chercher. La haut ils existent. Dans mon ventre ils étouffent… Comme c’est dur.

Nous avons obtenu notre agrément adoption en mars 2015 et sommes quasiment surs, face à la lourdeur des procédures, la charge émotionnelles et les trop grosses incertitudes que cela induit que nous abandonnerons l’adoption internationale. Un comble pour l’amoureuse des contrées étrangères que je suis… L’ASE tente de nous convaincre de persister, de part notre dossier « fait pour l’international ». On se laisse deux ans… Ne jamais réagir à chaud.

Alors que l’on pensait abandonner la Pma, de belles âmes ont insisté pour que je m’accroche et que j’envisage le don : la date est prise avec reprofit en mars 2016. Afin de ne passer à côté d’aucune piste,  retour au combat : biopsies Matrice lab, win test et test de de condensation / fragmentation de la chromatine de l’homme réalisées fin 2015 avec un prime un RDV du dernier avis avec le Dr D (Hope) qui nous fair un effet dingue… D’autant suand elle envoie l’homme passer une échographie (la première de notre parcours) qui révélés deux varicoceles de grades I et II… Et une hysterographie pour moi (la 3eme) avec l’incroyable Dr T qui me diagnostic une condensation de grade II traitée sous antibiotiques et il anti-inflammatoires… Le win test et la biopsie ML sont revenues normales. Lors d’une échographie de contrôle Hope me trouvera également de l’adenomyose « qui ne date pas d’hier » (eT jamais évoquée malgré les centaines échographies réalisées….) mais qui reste heureusement à distance puisque non visible à l’hysteroscopie. La progesterone retard devra donc rejoindre mon traitement pour limiter les contractions.

Je suis tombée enceinte deux fois depuis l’arrêt de la Pma (malgré une teratospermie severe détectée chez l’homme en janvier dernier). Face à nos 11 FC et notre parcours chaotique, le Dr D consent que nous avons un problème de gamètes. Elle déplore que nous n’ayons pas fait de DPI en Espagne sur nos embryons et nous envoie faire cette FIV do en FIV test : ovocyte ou sperme? Pour elle c’est la roulette russe. Nous espérons quand même de tout coeur cette Tentztive gagnante…

A vaincre sans péril on triomphe sans gloire… 

Alors je me bats pour ne rien regretter et espérer un jour serrer mon enfant sur mon cœur… Il y grandit depuis si longtemps.

La PMA, l’infertilité, le brouillard, les fausses couches, les opérations, les traitements, m’ont personnellement poussée dans mes retranchements : je n’ai pas eu le choix, j’ai du affronter mes vieux démons. Aujourd’hui, j’ai envie de croire que le pire est derrière nous et que seul un grand bonheur, peut-être différent de mes rêves de petite fille, nous attend. Il peut être au coin de la rue, encore à quelques kilomètres, voire des milliers, mais il nous attend. Je suis convaincue que dans la vie rien n’arrive par hasard. Notre chemin sera juste moins conventionnel que pour nos proches mais n’en sera pas moins riche ni moins beau. Nous aurons en bonus la chance d’en profiter comme des fous car nous l’aurons porté dans notre coeur bien longtemps.

e4e5e5b55aaa73d6909674893489193d

Publicités

28 commentaires pour Notre parcours

  1. Zabou dit :

    eh ben carotte, je vois que toi aussi ton parcours est loin d’être simple, dis j’ai des amies qui ont été suivis a Poissy, on les a envoyé vers le don et finalement une a été voir un ponte sur Paris et le discours est tout autre, a voir peut être de ce coté la …mais en attendant bon courage a toi aussi, je sais a quel point les fc peuvent être traumatisantes et douloureuses…bises

    J'aime

  2. Zabou dit :

    J’ai envoyé un mail a la personne, je viendrai te mettre la réponse ici dès que je l’aurai, je ne sais pas si vous avez le même problème ou autre mais on sait jamais …

    J'aime

    • Carotte dit :

      Toute expérience est bonne a prendre et c’est comme ça que l’on avance. Merci encore!
      Tu migres? 😜

      J'aime

      • Zabou dit :

        Ben en fait je vais voir avec chéri ce soir car je me connecte a l’aide de WordPress mais avec mon propre nom de domaine et hébergement et j’ai des soucis a savoir si les personnes arrivent a suivre mes aventures ou non d’ou mon dernier article lol donc a voir

        J'aime

        • Carotte dit :

          Avec wp on a une liseuse qui nous avise des nouveaux articles (ordi ou tel) et des réponses a nos commentaires. Je t’engage a le faire c’est tellement plus simple…

          J'aime

          • Zabou dit :

            la personne m’a répondu mais elle n’a jamais entendu parler du protocole gema, pourtant elle a été suivit a Poissy et y a fait 3 fiv, et avant de faire le don, elle refait une tentative avec une gygy a Paris qui lui a fait faire des examens plus poussés (dont une biopsie matricelab)

            J'aime

          • Carotte dit :

            Merci beaucoup pour l’info! Tu as été très rapide dis moi 😊 😘

            J'aime

  3. Graine De Vie dit :

    Bonjour Carotte, je découvre ton blog et ton histoire … je découvre aussi des pistes qui me semblent intéressantes avec les notions de biopsie d’embryons. De notre côté tout est ok, les caryotypes sont normaux, on nous parle bien d’un possible problème de qualité embryonnaire mais sans avoir aucune issue possible. Sais tu si d’autres centres proposent des investigations biologiques ? C’est à Poissy qu’ils vous ont conseillés des dons de gamètes ? Si tu as d’autres infos sur ces sujets pense à moi … merci ! 😉 magrainedevie@gmail.com

    J'aime

    • Carotte dit :

      Disons que Poissy propose la biopsie du globule polaire des ovocytes (équivalent fish Frag sur les spermatozoides). Le caryotype d’embryon vivant (PGD) est reserve aux couples présentant un caryotype anormal il me semble (en tout cas en France nous n’y avons pas droit ni toi ni moi et à l’étranger c super cher…).
      Avec plaisir pour échanger par mail!!! 😘

      J'aime

  4. Graine De Vie dit :

    Merci pour ces infos je vais regarder tout ça de plus près. Dommage que la biopsie ne soit pas autorisée en France car j’ai bien envie de connaître la cause de ces non-implantations et développements. La science va poursuivre ses avancées et peut être que la cause de notre infertilité sera découverte … dans quelques années :-/ En tous cas, je reste connecté à ton blog car ton dernier article m’a tout particulièrement émue. Je te souhaite beaucoup de petits et grands bonheurs. Bisous

    J'aime

    • Carotte dit :

      Avant d’envisager le PGD je pense que l’analyse de vos gametes a du sens : Msome et fish Frag pour lui, biopsie des globules polaires pour toi. Comment est ton amh? Il faut savoir que le milieu de culture des embryons joue aussi…
      Nous prenons du maca, de la DHEA et du conceptio (et moi en plus gelée royale, magnésium et anti oxydants). Je te dirai si ca a changé quelque chose…l’imsi nous a en tout cas permis d’avoir de magnifiques j2
      Et merci….❤️

      J'aime

  5. Graine De Vie dit :

    Mon AMH est de 4.68 (taux normal donc car doit être compris entre 2.5 et 6) mais je l’ai testé qu’une seule fois bizarrement ?
    Pour les analyses je vais vraiment voir ça car on n’a jamais échangé de tout cela avec mes gynécos… à suivre donc. Merci encore pour ces pistes. de grosses bises à toi

    J'aime

  6. Coucou ma Carotte. Je viens aux nouvelles. Comment vas tu ? Te sens tu ?

    J'aime

  7. Vous écrivez merveilleusement bien ; l’art de mettre les mots sur les souffrances qu’endurent les patients de la PMA. De mon côté, je suis un « père malgré tout » : un homme qui n’aurait jamais du être père, mais aujourd’hui papa de deux enfants. J’en ai écrit un livre : http://www.peremalgretout.com. Je me suis permise d’évoquer votre blog dans la page PMA que j’anime : https://www.facebook.com/PMA-138544872905457. Bon courage pour la suite et bonne chance.

    J'aime

    • Carotte dit :

      Bonjour Christophe. Merci pour votre message qui me va droit au cœur… J’ai ouvert ce blog pour exorciser mes douleurs mais aussi pour que les personnes confrontées à l’infertilité puissent y trouver du réconfort, peut être même des réponses. On se sent si marginal dans ce douloureux parcours qu’il me semblait essentiel de faire savoir, à mon échelle, que l’on n’est pas seuls. Je vais aller voir vos liens pour découvrir votre parcours.
      Merci encore…

      J'aime

  8. Fivetteandco dit :

    Coucou Carotte, je découvre ton blog et te souhaite plein de belles choses pour la suite en espérant que la république tchèque vous apporte la cadeau tant désiré! Au plaisir de lire la suite de « tes aventures »

    Aimé par 1 personne

  9. Je suis suivi depuis 3 ans quasiment sur poissy, 5 fiv icsi, 2 seulement avec transfert, mon chéri à une azoospermie, après ponction, 11 paillettes, nous n’arrivons pas à avoir d’embryons de bonne qualité. Nous avons rdv en décembre pour faire le bilan avec le médecin qui reprend notre dossier suite au départ en retraite du notre. On nous a jamais parlé de quelques examens qu’il soit. Peux tu me dire quel examen ou test je pourrais lui demander au prochain rdv ? je te souhaite que de bonne chose

    J'aime

    • Carotte dit :

      C’est une question difficile… À laquelle je ne saurais répondre car je ne connais pas votre cas et je ne suis pas medecin… Je ne pourrais t’inviter qu’à consulter Hope, notre Gyneco
      Miracle et de loin la meilleure que nous ayons rencontrée et basée sur Paris.

      J'aime

Free hugs accepted (et les commentaires aussi ^^)

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s